Cryogénie

Performant et écologique, le nettoyage par cryogénie est la solution d’avenir

Le nettoyage par cryogénie est une technologie innovante et écologique retirant des revêtements indésirables sur différentes surfaces par la projection de glace sèche non abrasive (CO2 recyclé). N’utilisant ni eau, ni solvant, ni acide, ce procédé répond parfaitement aux attentes des entreprises (nettoyage de machines-outils, installations électrique, bâtiments…)

Zéro risque de corrosion, zéro détérioration des supports pour une optimisation de la durée de vie de vos installations. De plus, ce procédé n’engendre pas de traitement des déchets autre que le contaminant ! Au contact de la matière, la glace sèche (ou glace carbonique) se sublime transformant le contaminant en poussière. Ainsi, les coûts liés à l’élimination des produits chimiques dangereux ou des solvants sont éliminés. Il ne reste plus qu’à aspirer !

Des applications multiples pour un résultat optimal

Nous apportons notre expertise aux professionnels issus de différents secteurs : transport, imprimerie, automobile, agroalimentaire nautisme, bâtiment, électrique et électronique, fonderie et métallurgie…Ci-dessous, quelques exemples :
– Nettoyage de ligne de production
– Nettoyage de machines-outils (graisse et autres dépôts)
– Plastiques / Caoutchouc
– Nettoyage dans les industries agroalimentaires (grilles/moules, graisses, pianos et hottes aspirantes…)
– Nettoyage après sinistre (fumée, eau)
– Tissu, moquette, intérieur auto
– Restauration historique
– Cuves vinicoles …

Processus de nettoyage : comment ça marche ?

Le processus de nettoyage cryogénique se déroule entièrement à sec, grâce à la projection de glace carbonique. La glace sèche est expulsée grâce à l’air comprimé alimentant la machine de tir pour atteindre la surface à nettoyer. Trois effets majeurs se produisent :

1.    Le choc mécanique : la pression fournie par l’expulsion de la glace carbonique crée un impact entre le média et le revêtement à retirer. Cet impact fragilise « le polluant » ;

2.    Le choc thermique : expulsée par la machine de tir à – 78.2°C, la glace sèche provoque un choc thermique au contact du revêtement indésirable. L’effet mécanique couplé au choc thermique fait que « le polluant » se détache de la surface ;

3.    La sublimation : la glace carbonique se transforme en état gazeux sans passer par l’état liquide ce qui n’engendre pas de déchets supplémentaires après le nettoyage.

Remise en état ? Maintenance ? Parce que chaque cas est unique, nous procédons à une étude personnalisée afin de mettre en place les solutions les plus adaptées. Notre unité mobile de nettoyage cryogénique nous permet d’intervenir en toute autonomie sur toute la région.